Informations pratiques > Droits et informations du patient 
Charte de la personne hospitalisée | Lutte contre la douleur | La personne de confiance | Loi informatique et liberté | Communication des dossiers médicaux | Litige / Insatisfaction | Livret d'accueil du patient | Prévention du tabagisme | Don d'organes / Don du corps à la science


Dons d'organes et de tissus : selon la loi, si la personne décédée n'a pas de son vivant exprimé d'opposition au prélèvement, elle est présumée consentante et peut faire l'objet d'un prélèvement d'organes et de tissus (loi du 27/07/1994 dite loi Bioéthique).

Depuis septembre 1998, les personnes ont la possibilité de faire connaître leur refus en demandant leur inscription sur le Registre National des Refus



La différence entre le don du corps à la science et le don d'organes ou de tissus est :

  • Le don du corps à la science :

    Donner son corps à la science revient à léguer son corps à la faculté pour que les étudiants en médecine apprennent l'anatomie. Le corps donné à la science est destiné à la formation des futurs médecins. Le corps n'est jamais rendu à la famille et des frais doivent être payés pour l'incinération ultérieure (s'adresser aux facultés de médecine pour en savoir plus).

  • Le don d'organes :

    Le don d'organes est destiné lui à sauver directement des vies humaines par la greffe. C'est un acte de générosité et de solidarité, désintéressé et anonyme. Les organes sains sont prélevés par une équipe médico-chirurgicale dans le plus grand respect du défunt.
    Il n'entraîne aucun frais pour la famille. Après l'acte chirurgical de prélèvement, le corps est rendu aux proches du donneur pour leur permettre d'organiser les obsèques comme ils le souhaitent.

Les chiffres clés :

  • En 2005, près de 12 000 malades ont eu besoin d’une greffe et 4 238 patients ont été greffés (dont 94% à partir de donneurs décédés). 186 patients sont décédés faute de greffon.
  • De 2000 à 2005 : hausse de 32% du nombre de greffes réalisées
  • Entre 2004 et 2005 : + 7,3% pour l’activité de greffe (+ 27% pour les seules greffes de poumon) et + 6,2% pour l’activité de prélèvement d’organes.
  • + 4% d’inscrits en liste d’attente en 2005.
  • 22 prélèvements par million d’habitants atteints pour la première fois en 2005.





© Centre hospitalier de Montdidier
Accueil - Les services - Informations pratiques - Personne agée - I.F.A.S. - Soins de proximité - Offres d'emploi - Marchés publics
Mentions légales